Comment transporter son chien en voiture en toute sécurité ?


Transporter un chien en voiture n’est pas anodin. Un chien qui n’est pas correctement attaché peut devenir un danger pour le conducteur. En cas de choc, un chien non attaché est projeté vers l’avant et peut subir des blessures fatales. Voici quelques conseils pour voyager en voiture avec un chien de manière sécurisée.

La cage de transport : le moyen le plus sécurisé en voiture

Les ceintures de sécurité, les harnais pour chien et les grilles de séparation ne sont pas réellement faits pour protéger l’animal en cas de choc. Ils sont plutôt conçus pour l’empêcher de se déplacer dans l’habitacle de manière intempestive et de gêner le conducteur. Il est d’ailleurs obligatoire qu’un chien soit attaché dans une voiture, au même titre que les autres passagers. Pour protéger son animal, la cage pour chien reste la meilleure solution. Les petites cages peuvent être calées entre la banquette arrière et un siège avant. Les cages moyennes peuvent être placées sur la banquette et bloquées. Enfin, les grandes cages doivent être placées dans le coffre et attachées grâce à des sangles adaptées.

Choisir la bonne cage de transport

Le choix de la cage du chien doit être rigoureux. Sur des animaleries en ligne comme La Ferme des Animaux, vous trouverez des cages de toutes tailles pour le transport des chiens. Préférez les modèles ayant la norme IATA. Ces caisses, acceptées par les compagnies aériennes, doivent être munies de vis fixant la partie inférieure et la partie supérieure de la caisse. Cela empêche la caisse de s’ouvrir en deux en cas de choc. Dans l’idéal, choisissez un modèle ayant été testé lors d’un crash-test.

Transport du chien : les bonnes pratiques

N’oubliez pas ces quelques gestes simples lorsque vous prenez la route avec votre chien :

  • arrêtez-vous toutes les deux heures sur une aire d’autoroute pour sortir le chien, lui donner à boire et à manger ;
  • ne laissez pas votre chien seul en voiture, car la température excessive dans l’habitacle peut lui être fatale (vous pouvez le laisser pendant quelques minutes à condition d’ouvrir les vitres) ;
  • ne le laissez pas mettre la tête à l’extérieur lorsque vous roulez (risque d’otites, irritations, conjonctivites…) ;
  • administrez-lui un anti-stress s’il n’est pas habitué au transport.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *