Rester serein face à la recrudescence de radars


Nouveaux radars tourelles permettant de flasher plus de 30 véhicules simultanément, nouveaux radars tronçons quadrillant l’intégralité d’une route, radars embarqués par des voitures privées (pour le moment une pratique illégale mais en test en Normandie)… les nouveaux dispositifs radars se multiplient. Voici pourquoi et comment rester serein sur la route malgré cette explosion de surveillance.

A quoi servent les radars sur la route ?

Les radars ont pour but de repérer les automobilistes roulant trop vite sur une section de route. Ainsi, ils contribuent à ralentir la vitesse des véhicules et servent trois grands objectifs :

  1. Sauver des vies, car l’abaissement de la vitesse maximale entraine celui de la mortalité sur les routes
  2. Réduire la consommation d’essence des véhicules et ainsi faire un geste pour l’environnement
  3. Obtenir des fonds pour la lutte contre l’insécurité routière (dont 92% des recettes des radars automatiques sont alloués)

Ces arguments permettent de rappeler l’importance d’une vitesse adaptée, contrairement aux préjugés faisant du radar « une pompe à fric » ne servant qu’à « sanctionner les usagers de la route ».

Comment rester serein face aux radars ?

Nous n’allons pas y aller par quatre chemins : si vous ne voulez pas avoir de problèmes avec ces dispositifs de surveillance, il suffit tout simplement de respecter le Code de la Route et les vitesses maximales autorisées. Pour vous aider à déstresser face à la peine encourue (combien d’automobilistes tombent à 60 km/h sur un radar à 90 ?), un GPS radar peut être une solution, vous apportant une aide bienvenue à la conduite.

Si malheureusement vous vous êtes fait flasher à la mauvaise vitesse, car cela est possible, des recours existent. Tout d’abord, vérifiez la concordance entre le lieu et la limitation de vitesse : certains se font flasher à 70 km/h en agglomération… alors que le point géographique mentionné sur le PV se situe à un ou deux kilomètres du panneau situé à l’entrée de la ville ! N’hésitez pas à recueillir des preuves et indices sur place, et à contacter la gendarmerie. Vous avez 45 jours pour contester un PV.

Zoom sur la nouvelle limitation de vitesse et les radars

Comme vous le savez sûrement maintenant, la vitesse maximale autorisée sur les routes secondaires passera de 90 à 80 km/h à partir du 1er Juillet 2018. Ainsi, les radars routiers s’adapteront également à cette nouvelle limitation et flasheront tout automobiliste ayant oublié cette nouvelle règle, assure-t-on à la Sécurité Routière. Cependant, si durant le trajet incriminé aucun panneau ne spécifiait la nouvelle limitation de vitesse, il pourra peut-être être possible de contester l’amende et le retrait d’un point minimum sur le permis de conduire.

Enfin, gardez à l’esprit que les radars ne sont pas mis en place pour vous nuire, mais pour faire respecter le Code de la Route.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *