Protéger la santé des enfants en voiture


Prendre la voiture avec les enfants nécessite de suivre des règles strictes de sécurité, mais aussi de faire preuve d’ingéniosité pour protéger leur santé. Voiture Familiale vous donne ses conseils pour un trajet serein et sain.

Les règles du siège auto et de la place avant

baby-in-a-back-seat

Tout d’abord, il est important de rappeler les règles de sécurité de bases qui préservent grandement la santé de vos enfants. Et sur la question, le site de l’administration française est clair : tout enfant de moins de 10 ans doit être installé à l’arrière de votre véhicule*.

Selon son âge, son poids ou sa taille, l’enfant doit être placé dans un dispositif de sécurité homologué (siège auto) soit face soit dos à la route ou doit être attaché au siège de la voiture avec sa ceinture de sécurité attachée. Il est interdit d’attacher deux enfants de moins de 10 ans à la même place.

Il est cependant permis d’installer un enfant de moins de 10 ans à l’avant si :

  • L’enfant est installé dos à la route dans son siège auto ;
  • Le véhicule ne comporte pas de siège arrière ou de ceinture à l’arrière,
  • Les sièges arrière du véhicule sont momentanément inutilisables ou occupés par des enfants de moins de 10 ans correctement attachés.

Le non-respect de ces règles est passible d’une amende pouvant aller jusqu’à 750 euros.

* Source : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F628

Solutions contre le tabagisme passif

Cigarette électronique

Cigarette électronique

Ensuite, l’un des principaux risques qu’encourent les enfants en voiture reste le tabagisme passif. On comprend que l’envie de fumer soit forte, surtout lors de longs trajets, mais il est important de protéger vos enfants de la fumée toxique des cigarettes.

Pour cela, deux solutions s’offrent à vous : fumer vos cigarettes lors de pauses ou, si vous êtes un gros fumeur, passer à la cigarette électronique. Cette dernière ne produit en effet pas de fumée mais de la vapeur d’eau, qui disparaît à 95% en moins d’une minute, soit 100 fois plus rapidement que la fumée d’une cigarette classique.

Surtout, le « vapotage passif » n’est pas dangereux. La fumée de la cigarette électronique est en effet exempte des plus de 90 substances dangereuses contenues dans la fumée des cigarettes normales : monoxyde de carbone, goudron, particules fines toxiques… alors que ce sont justement ces substances qui sont les plus dangereuses dans le tabagisme passif !

Cela reste inoffensif même si votre e-liquide contient de la nicotine. Une étude norvégienne a montré que les personnes exposées passivement à la vapeur d’e-cigarettes présentent des taux de nicotine similaires à des personnes exposées au tabagisme passif, mais aucune étude n’a pu démontrer un caractère cancérogène, pas plus qu’une toxicité respiratoire ou cardiovasculaire de la nicotine, bien que cela soit un excitant aux propriétés addictives.

D’ailleurs, le fait de développer une dépendance à la nicotine par simple exposition passive est, d’après les scientifiques, très peu probable.

Solutions contre le mal des transports

bebe-voiture

Enfin, le fléau de toutes les familles en vacances reste bien sûr le mal des transports, qui touche particulièrement les plus jeunes. Avant de prévoir un médicament contre le mal des transports, sachez qu’il existe des remèdes simples et naturels pour en apaiser les symptômes.

On ne vous parlera pas ici d’huiles essentielles, nourriture ou autre bracelet sensé guérir les maux des individus, car les scientifiques les associent, après recherches, à de simples placebos. Non, on vous donne ici les conseils efficaces et faciles à mettre en œuvre.

En premier lieu, demandez à votre enfant de fixer sa vision sur l’horizon ou de regarder les paysages par la fenêtre. Il ne faut surtout pas qu’il lise ou qu’il joue, car cela peut aggraver ses symptômes. Si vous le pouvez, ouvrez également les fenêtres pour que votre enfant puisse prendre l’air.

Ensuite, aidez votre enfant à se détendre et à oublier ses symptômes, c’est là une arme efficace contre les nausées du mal des transports ! Mettez de la musique dans l’habitacle et demandez à votre enfant de relever les paroles, ou demandez-lui de compter à rebours à partir de 100.

Enfin, évitez de faire manger de gros repas à votre enfant avant de voyager.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *