Mitsubishi : Pajero Pinin


Le look. Identique du point de vue de la carrosserie, la grande Pinin dépasse sa petite sœur de 30 centimètres. Une croissance extérieure qui se répercute pajerocomplètement sur l’habitacle et qui fait que cinq personnes, y compris les bagages, disposent de suffisamment de place dans la version allongée.

Le moteur. Mitsubishi a en outre doté la grande sœur Pinin d’un moteur plus puissant. Un deux litres-essence à injection directe de 130 ch remplace en effet le 1,8 litre (120 ch) existant. Du coup, le tout-terrain compact passe de 0 à 100 km/h en 10,8 secondes et atteint une vitesse maximale de 170 km/h. Malgré l’accroissement de la performance, la consommation moyenne de carburant n’augmente que très légèrement.

Sur route. Le châssis a également été optimisé. Un réglage moins rigide de la suspension rend le véhicule nettement plus confortable que la version trois portes. Le système très évolué de traction sur les quatre roues a été repris tel quel. Ce faisant, le conducteur a le choix entre quatre modes de transmission qui vont de la traction permanente sur les roues arrière (2H) jusqu’à la traction sur les quatre roues avec verrouillage actif du différentiel central et traction intégrale avec réduction et blocage du différentiel central (4LLC).

En conclusion. Grand espace intérieur, bonnes performances sur route et rapport prix-performances intéressant: la Pajero Pinin 5 portes réunit toutes les conditions pour permettre à Mitsubishi d’atteindre ses objectifs commerciaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *